La mission de la communauté de Bruxelles

Mission de la communauté

En 2001 la Communauté Internationale Saint Dominique est érigée sur le site qu’occupaient les frères Dominicains depuis 1900. Elle est délibérément composée de frères dominicains de différents pays de l’Union Européenne, afin d’assurer une présence pastorale internationale au cœur de l’Europe qu’est devenue la région Bruxelles Capitale.

La communauté reçoit la mission d’être en premier lieu une communauté qui vit elle-même en son sein la diversité de peuples qui se joignent. Les frères se dévouent pastoralement dans les milieux internationaux. Ils attachent une attention particulière aux questions liées à l’unification des nations et des peuples et à promouvoir les ponts de compréhension et de respect des diversités religieuses, culturelles et sociétales. Une liturgie internationale et la prière quotidienne est au cœur de la vie des frères.

Depuis quelques années la communauté est aussi le noviciat de la province unie des Frères Prêcheurs en Belgique. Le programme ‘Forum Renaissance’ offre chaque année une série de conférences, débats, ateliers, concerts spirituels, formation théologique et biblique.  

Présence des Dominicains à Bruxelles

Couvent fondé en 1463 sur un terrain en centre-ville à l’actuelle place de la Monnaie et ses alentours. Détruit en 1793. Reprise de la présence à Bruxelles en 1900 à l’Avenue de la Renaissance. Erigé en couvent formé en 1903 sous le nom de ‘Couvent Saint Vincent Ferrier’. Restauré à partir de l’année 2000. Inauguré sous le nouveau nom de « Communauté Internationale Saint Dominique » le 6 février 2002.  

 

Formation continue...

Où en est l'oecuménisme? 
par Guido Vergauwen

« Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé» (Lc 12,49). Les questions que nous rencontrons sur la voie de l’œcuménisme ne sont actuelles que dans la mesure où le feu de Jésus en nous et parmi nous reste brûlant. L’œcuménisme n’est pas une matière de politique ecclésiastique. Il ne s’agit pas d’abord de « réparer » à travers les dialogues d’experts, dont les résultats ne sont à peine reçus par les Eglises, les fautes historiques qui ont fait naître les dénominations chrétiennes différentes.

Ce cahier de formation vous propose le texte de la conférence donnée en janvier 2019 à la communauté de Bruxelles par le frère Guido Vergauwen.