Hildegard von Bingen, sa personnalité et sa musique

Hildegard von Bingen, sa personnalité et sa musique. Introduction au concert

FORUM RENAISSANCE  2019-2020
Avenue de la Renaissance, 40 - 1000 Bruxelles

Mardi 12 novembre 2019 à 20h.15

Hendrik Vanden Abeele, professeur de musique ancienne au conservatoire ‘Luca School of Arts – Campus Lemmens’, Leuven, directeur du Psallentes Consort.

Un des premiers compositeurs dont on connaît le nom est une femme : Hildegard von Bingen (1098 - 1179). Celle-ci nous laisse une œuvre musicale de plus de 70 chants, hymnes, séquences, liés aux traditions liturgiques de l’époque, évoquant aussi des textes spirituels séculiers. Qui est cette abbesse qui retient l’attention des pouvoirs politiques et ecclésiaux, théo- logienne, philosophe, femme littéraire et scientifique et com- ment sa musique a-t-elle influencé la musique occidentale ? Une introduction qui propose un aperçu du contenu spirituel et l’écoute de fragments musicaux.

De twaalfde-eeuwse abdis en profetes Hildegard von Bingen verwierf reeds tijdens haar leven een iconische status. Zowel geestelijke als wereldlijke machthebbers — van abten en bisschoppen tot de keizer en de paus — wisselden met haar van gedachten en vroegen haar om raad. Behalve de correspon- dentie met personaliteiten uit haar tijd, heeft zij een uitgebreid oeuvre op haar naam staan, waardoor zij tot een van de meest vooraanstaande en invloedrijke auteurs uit de middeleeuwen wordt gerekend en een vaste plaats in de geschiedenisboeken heeft ingenomen.

Entrée 10 €
et gratuite pour ceux qui participent au concert du 22.11.2019

Mots-clés: Forum Renaissance

Formation continue...

Où en est l'oecuménisme? 
par Guido Vergauwen

« Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé» (Lc 12,49). Les questions que nous rencontrons sur la voie de l’œcuménisme ne sont actuelles que dans la mesure où le feu de Jésus en nous et parmi nous reste brûlant. L’œcuménisme n’est pas une matière de politique ecclésiastique. Il ne s’agit pas d’abord de « réparer » à travers les dialogues d’experts, dont les résultats ne sont à peine reçus par les Eglises, les fautes historiques qui ont fait naître les dénominations chrétiennes différentes.

Ce cahier de formation vous propose le texte de la conférence donnée en janvier 2019 à la communauté de Bruxelles par le frère Guido Vergauwen.