Une église pour les pauvres (I)

Mardis 3, 10 et 17 décembre 2013

 « Une Eglise pauvre pour les pauvres ». L’expression a été utilisée par le Pape François, et a reçu un large écho. Au-delà du slogan, que signifie-t-elle concrètement ? Où s’enracine-t-elle ?

Un parcours de trois soirées aidera à en percevoir l’enracinement dans les Ecritures, dans la tradition spirituelle et dans la vie de l’Eglise pour en dégager le sens pour nous aujourd’hui.

Trois figures dominicaines, dont l’ordre s’enracine précisément dans la redécouverte médiévale de la pauvreté évangélique, nous aideront  dans ce parcours :

Fr. Ignace Berten o.p.
"La force évangélique de la sollicitude"

Sr Claire-Marie Monnet o.p.
"Heureux les pauvres"

Fr. Michel van Aerde o.p.
"Quelle pauvreté pour l'Eglise?"

Trois soirées de 2 heures :

Un exposé
Un temps de travail et d’échange
Un temps de prière

Les soirées se déroulent au presbytère du Sablon, rue Bodenbroek 6 (derrière l’église), de 19h à 21h. Temps d’accueil à partir de 18h30, où une collation sera proposée. Possibilité de participer à l’eucharistie à 18h à l’église.

Il est souhaitable de participer à l’ensemble du parcours pour en bénéficier vraiment.

Un parcours proposé par l’Unité Pastorale de Bruxelles Centre. Les mêmes thèmes seront abordés lors de l’homélie de l’eucharistie du mercredi à 12h10 à l’église du Finistère, les 4, 11 et 18 décembre.

Renseignements :
Jean-Luc Blanpain
0477 235 200
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Formation continue...

Où en est l'oecuménisme? 
par Guido Vergauwen

« Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé» (Lc 12,49). Les questions que nous rencontrons sur la voie de l’œcuménisme ne sont actuelles que dans la mesure où le feu de Jésus en nous et parmi nous reste brûlant. L’œcuménisme n’est pas une matière de politique ecclésiastique. Il ne s’agit pas d’abord de « réparer » à travers les dialogues d’experts, dont les résultats ne sont à peine reçus par les Eglises, les fautes historiques qui ont fait naître les dénominations chrétiennes différentes.

Ce cahier de formation vous propose le texte de la conférence donnée en janvier 2019 à la communauté de Bruxelles par le frère Guido Vergauwen.